Quand fiston m’apprend du jargon local

Isaac se fait garder dans une garderie tenue par une cubaine…mais celle-ci vit au Québec depuis 20 ans et son parler, de même que celui des enfants fréquentant la garderie, est pas mal « populaire ». Bref, fiston me fait rire le soir quand il me sort des expressions bien québécoises qu’il n’a pas entendues de son père !

Et à l’occasion, c’est lui qui développe mon vocabulaire. Hier, il m’a ainsi appris un nouveau verbe : s’abrier. Au début, je pensais qu’il voulait dire autre chose (s’habiller, s’abriter, ça brillait ?!?), qu’il articulait mal, mais comme il ne démordait pas de ce terme là, j’étais curieuse. Après avoir fait une recherche rapide sur Internet, je peux donc dire que le mot existe et même dire qu’il l’a bien employé :

Alors qu’il jouait avec une peluche, il attrape un petit drap qu’il met sur sa peluche pour la couvrir et il dit :

« Il faut bien t’abrier pour pas avoir froid ».

Et même si le temps des Fêtes est derrière nous, il adore toujours chanter la chanson Petit papa Noël, sauf que dans sa version la phrase « Il faudra bien te couvrir » est devenue « Il faut bien t’abrier » ! Pas fou le p’tit loup ! Au moins il est capable de garder le sens !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s